Concert du 1er août 2021

   

CLAIRE DÉSERT, piano

et

FLORENT HÉAU, clarinette

 

 

 

DIMANCHE 1er AOÛT 2021, 18H30
Église Saint Nicolas de Barfleur

 


 

PROGRAMME :

Schumann, 3 Fantasiestücke opus 73,
Brahms, Sonate opus 120 n°2,
Chausson, Andante et allegro,
Debussy, Rhapsodie,
Poulenc, Sonate.

 

BIO :

Aux quatre coins du monde, Claire Désert (Angoulême 1967) séduit le public par la grâce, la profondeur et l’humilité de ses interprétations.
Élève du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris à l’âge de 14 ans, elle obtient le premier prix de musique de chambre dans la classe de Jean Hubeau, ainsi que le premier prix de piano, à l’unanimité du jury (prix spécial du concours 1985), dans la classe de Vensislav Yankoff. Admise la même année en cycle de perfectionnement de piano, elle se voit attribuer une bourse pour une année d’études à Moscou dans la classe d’Evgeni Malinin au conservatoire Tchaïkovski.
A son retour en France, elle entre en cycle de perfectionnement de musique de chambre dans la classe de Roland Pidoux.
En 1997, elle est nommée « nouveau talent de l’année » aux Victoires de la musique classique pour son interprétation des concertos du compositeur tchèque Antonin Dvorák et du pianiste et compositeur russe Alexandre Scriabine, avec l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg.
Invitée par les plus grands festivals – Radio France, Montpellier, La Roque d’Anthéron, l’Orangerie de Sceaux, Piano aux Jacobins, Lille Piano(s) Festival, Festival International de Colmar, Festival « Georges Enescu » de Bucarest, « La Folle Journée » de Nantes, Bilbao, Tokyo…, Claire Désert est présente sur les scènes internationales à Paris, New-York, Londres, mais aussi en Italie, Pologne, Brésil, Etats-Unis… Elle joue régulièrement en soliste avec d’importantes formations symphoniques, que ce soit l’Orchestre de Paris, le National d’Ile-de-France, le Philharmonique de Radio France, le Symphonique de Québec…
Son parcours de musicienne l’amène à jouer et à enregistrer aux côtés des musiciens du Quatuor Sine Nomine, des violoncellistes Anne Gastinel, Gary Hoffman, des violonistes Tedi Papavrami, Philippe Graffin et Nemanja Radulovic ou du pianiste Emmanuel Strosser.
Claire Désert est également professeur de piano au Conservatoire national supérieur de musique de Paris.
https://www.francemusique.fr/personne/claire-desert

Voici plusieurs années que Claire Désert nous fait l’honneur et l’amitié de sa participation à l’Été Musical de Barfleur.

Cet été elle vient accompagnée du clarinettiste Florent Héau.

L’école française de clarinette est depuis longtemps considérée dans le monde comme l’une des plus brillantes. Florent Héau (France 1968) est apparu comme un des principaux héritiers de cette grande tradition. Formé au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Michel Arrignon, puis récompensé – entre 1991 et 1995 – de plusieurs Premiers Prix dans des concours internationaux, Florent Héau perpétue cette tradition à travers le monde, en concerts et lors de master-classes.
Passionné par la musique de son temps, Florent Héau a participé à la création d’œuvres nouvelles dont le Chant des ténèbres et Chorus de Thierry Escaich, Encore de Karol Beffa, la Sonatina lapidaria de Nicolas Bacri, Burning d’Edith Canat de Chizy, et Aizgor de Felix Ibarrondo. Il a créé le concerto pour clarinette de Philippe Hersant avec l’Orchestre de Bretagne, et tout récemment le concerto “A Kind of Trane” de Guillaume Connesson (version clarinette).
Florent Héau joue en soliste avec l’Orchestre de Bretagne, l’Orchestre de Picardie, l’Orchestre de la Basse-Normandie, l’Orchestre de Nancy, l’European Camerata, l’Ensemble Orchestral de Paris, l’Orchestre de chambre de la radio polonaise ou le Prague Chamber Orchestra.… Invité de nombreux festivals (Deauville, Folle Journée de Nantes, Bel-Air à Chambéry, Orangerie de Sceaux, Auvers-sur-Oise…), Florent Héau interprète les grands chefs d’œuvre du répertoire de musique de chambre aux côtés des musiciens et ensembles les plus talentueux du moment.
Musicien d’exception, Florent Héau est aussi un homme de scène dont les multiples talents trouvent à s’exprimer dans les spectacles de théâtre musical des « Bons Becs », qui rencontrent un grand succès en Europe comme en Asie : ce spectacle énergique mêle jazz, classique, musiques populaires, rock… Florent Héau y joue de la clarinette, bien sûr, mais aussi de la comédie et des claquettes.

Au fil des années, il enchaîne les succès discographiques dans des programmes très divers, parmi lesquels les sonates de Brahms et de Reger (avec Patrick Zygmanowski), les trios de Beethoven (avec Jérôme Ducros et Henri Demarquette), les pièces pour clarinette et cordes de Bacri, les œuvres de musique de chambre de Mozart (avec le Quatuor Manfred) et le concerto pour clarinette de Mozart (avec le Prague Chamber Orchestra, chez Transart live). Avec Marcela Roggeri, Florent Héau a enregistré deux albums consacrés à Carlos Guastavino (Transat Live) et Astor Piazzolla (Klarthe). En 2020 parait une monographie Brahms (op 114 et op 115) avec J Pernoo, J Ducros et le quatuor Voce.

Enseignant réputé, Florent Héau est professeur de clarinette au CRR de Paris (France) et à l’HEMU de Lausanne (Suisse). Il est aussi professeur invité à Osaka College of Music (Japon) et au Conservatoire de Shanghai (Chine).