Bataille de Barfleur Tourville

L’histoire de Barfleur

Barfleur, le plus important port normand jusqu’au Moyen Âge

IXème siècle : les Vikings venus de Scandinavie s’installent sur la côte nord du Cotentin, « la côte des Vikings ». D’ailleurs, Barfleur tire l’origine de son nom du vieux norrois, la langue commune des scandinaves de cette époque.
911 : fondation du duché de Normandie par le « Traité de Saint-Clair-sur-Epte ».
933 : rattachement du Cotentin au Duché de Normandie.
XIème siècle : une tradition veut que la duchesse Mathilde ait fait construire à Barfleur le                 « Mora », navire qui va conduire son époux Guillaume,

Le Mora Piece 1066
Jeton touristique représentant le « Mora » édité en 2011 par la Monnaie de Paris, en vente 2 € à l’Office de Tourisme de Barfleur.

duc de Normandie, à la conquête de l’Angleterre en 1066. L’expédition va partir de Saint-Valéry-sur- Somme après avoir transité par Dives-sur-Mer et c’est un « équipage barflotais » mené par Etienne, fils d’Airard, qui va piloter cette esnèque ducale. Guillaume devenu le Conquérant après la bataille d’Hastings est désormais duc de Normandie et roi d’Angleterre puisqu’il sera couronné à Westminster le 25 décembre 1066.
1966 : un grand médaillon de bronze dû au sculpteur Josette Hébert-Coeffin et scellé sur un rocher à l’entrée du port actuel commémore le 900ème anniversaire de cet événement.
XI au XIIème siècle : Barfleur va connaître une renommée considérable en devenant le port d’embarquement officiel des ducs de Normandie et rois d’Angleterre pour regagner leur royaume anglais sur le navire royal «Esnecca Regis ». À l’époque, Barfleur est le port principal de la Normandie et peut accueillir des flottes importantes. La plupart des ducs de Normandie et rois d’Angleterre vont passer par Barfleur pour regagner le royaume d’Angleterre. Les derniers seront Richard Cœur de Lion et Jean Sans Terre. Malheureusement ce port ducal va disparaître sous les flots et le port actuel ne sera construit qu’au XIXème siècle.
1120 : le naufrage de la « Blanche Nef ». Henri 1er Beauclerc, fils de Guillaume le Conquérant doit regagner son royaume d’Angleterre à partir de Barfleur. C’est alors que Thomas, fils d’Etienne qui avait emmené Guillaume en 1066 sur le « Mora », lui propose d’embarquer à bord de son navire « La Blanche Nef ». Le roi décline mais lui confie toutefois son fils légitime et héritier du trône. L’équipage vraisemblablement embrumé par la boisson, va partir trop tard par rapport à la marée et heurter le rocher de Quilleboeuf, à hauteur de Gatteville. Le bateau sombre avec environ 300 personnes à bord, la fine fleur de l’aristocratie normande et les héritiers du roi. Il y eut un seul survivant, Bérold, un boucher de Rouen. Ce naufrage change le cours de l’histoire anglo-normande et entraîne une guerre de succession.
1204 : la Normandie est rattachée au royaume de France.
1346 : Edouard III, Roi d’Angleterre débarque à Saint-Vaast-La-Hougue et va ravager le nord Cotentin et notamment Barfleur. La ville de 9 000 habitants va être mise à sac, incendiée par les anglais et sa population réduite à 150 habitants. Edouard III continue sur sa lancée puisqu’il rencontre le roi de France et le bat à la bataille de Crécy : c’est le début de la guerre de 100 ans !
1692 : la bataille de Barfleur. Le 29 mai 1692, le vice amiral Anne Hilarion de Costentin de Tourville, commandant de la Marine royale française du roi Louis XIV gagne la bataille de Barfleur. Il remporte cette victoire à 44 vaisseaux contre la coalition anglo-hollandaise forte de 99 navires. Tourville ne perd aucun vaisseau.
Aux dires des spécialistes, cette bataille navale fut l’une des plus acharnées et effroyables que l’histoire ait jamais connue.
1860 : naufrage le 17 février, du trois-mâts américain la « Luna » qui, dans la tempête, heurte de plein fouet le rocher de Quilleboeuf, celui-là même qui causa la perte de la Blanche Nef en 1120. Ce fut encore une des plus terribles catastrophes maritimes civiles, car, sur les 103 personnes à bord, il n’y eut que deux survivants.
21 juin 1944 : La commune de Barfleur occupée par les Allemands, sera libérée 15 jours après le débarquement du 6 juin et le port servira aux Alliés pour le ravitaillement des troupes. On peut encore voir des graffiti de GI’s dans le béton dans un des coins du port.