Concert mercredi 1 août 2018

Le TRIO SUREL

MERCREDI 1 août – 20 H 30 

 
 
 

Programme :

Les Variations Goldberg de J.S BACH

Enregistrer

Enregistrer

BIO :

Le TRIO

Sébastien Surel, Paul Radais et Aurélien Sabouret se sont fréquemment retrouvés sur scène, depuis leurs jeunes années au Conservatoire puis tout au long de leur vie musicale. A chaque rencontre, le même plaisir de jouer ensemble, le même naturel dans l’échange humain et artistique. De cette évidence est né le désir de développer cette relation privilégiée en se constituant en trio à cordes, s’ inscrivant ainsi dans la perspective d’ une glorieuse tradition française.

Le trio à cordes est la formation de l’équilibre, préférant la spécificité exigeante de chaque partie à l’idéalité du quatuor à cordes, la souplesse de l’homogénéité à la dialectique du trio avec piano. Symbolique par excellence, le triangle instrumental cultive sa différence dans un répertoire qui traverse les époques et les styles : de Mozart ou Beethoven à Schönberg, Webern, Martinu, Schnittke ou Penderecki sans oublier la musique française avec Roussel, Cras ou Français.

Les  “Variations Goldberg” de J.S Bach se présentent, pour Sébastien Surel, Paul Radais et Aurélien Sabouret à la fois comme une évidence, un aboutissement dans la maturité du trio et un pas de plus dans l’évolution de la formation.

SÉBASTIEN SUREL
Artiste curieux et insatiable, musicien à l’engagement passionné et aux multiples facettes, Sébastien Surel s’attache à créer des liens entre les musiques et les cultures, se pose en provocateur de rencontres.
Son jeu lumineux et habité, au service d’un large répertoire, est unanimement salué par ses pairs et par la critique.

Né en 1975, issu d’une famille de musiciens, il est admis à 15 ans dans les classes de Sylvie Gazeau et Christian Ivaldi au CNSM de Paris où il obtient deux premiers prix. Il reçoit ensuite les conseils de Shlomo Mintz, Pavel Vernikov, Georgy Sebök, Eugène Istomin et du Quatuor Ysaÿe. Parallèlement, il étudie l’harmonie, l’orchestration et la composition et développe son sens de l’improvisation en s’ouvrant au jazz et aux musiques du monde.

Violon solo de diverses formations orchestrales puis titulaire d’un poste à l’orchestre Philharmonique de Radio France de 2000 à 2003, il décide ensuite de se consacrer entièrement à son activité de concertiste et de chambriste.
En 2004, il fonde le trio Talweg qui marque un tournant important de sa vie musicale. Soutenus par Martha Argerich, ils sont invités dans de nombreux festivals en Europe et en Asie et leur discographie est unanimement saluée par la critique.
De nombreux projets jalonnent le parcours de Sébastien Surel, de la saison musicale Parisienne « La Chambre d’ Amis » dont il est le co-fondateur et directeur artistique, à ses collaborations avec des artistes tels que Roland Pidoux, Henri Demarquette, Abdel Rahman El Bacha, Claire Désert, Michel Moraguès, les musiciens du trio Wanderer ou du quatuor Ébène.

Son répertoire s’étend du vaste domaine de la musique de chambre à la musique concertante, jouant l’intégrale des concertos de Mozart, les concertos de Bach, Vivaldi, Beethoven, Brahms, Mendelssohn, Tchaïkovski, Sibelius, Barber et le Poème de Chausson.
En tant qu’invité ou fondateur de nouveaux ensembles, il s’engage avec autant de sensibilité aux côtés de musiciens issus d’univers très différents tels que Juanjo Mosalini, Tomás Gubitch, Jean-Philippe Viret, Vincent Segal, David Linx ou Richard Galliano avec qui il a donné plus de 500 concerts à travers le monde.
Sébastien Surel est accueilli sur les scènes du monde entier dont le Barbican Center (Londres) ; le Théâtre des Champs-Élysées, le Théâtre de la Ville, la salle Pleyel et le Théâtre du Chatelet (Paris) ; le Concertgebouw (Amsterdam) ; la Santa Cecilia (Rome) ; le Palais des beaux-arts (Bruxelles) ; l’Opéra de Dresde ; le Kioi hall, Suntory Hall et Metropolitan Art Center (Japon) ; le Moscow Conservatory great hall ; le Centre Culturel Kirchner (Buenos Aires) ; les prestigieux festivals de jazz de Montreux (Suisse), Jazz à Vienne (France), Montréal, Marciac et Nice.

Sébastien Surel attache une grande importance à la pédagogie. Il est titulaire du C.A de violon depuis 2011 et enseigne le violon et la musique de chambre au conservatoire du XIIème arrondissement de Paris.

Il joue un violon de Giuseppe Guadagnini de 1788.

PAUL RADAIS
Né en 1975, Paul Radais est passionné de musique de chambre.
Son parcours musical débute à Nîmes par l’apprentissage du violon auprès de Jacques Nottelet et s’ articule ensuite autour de rencontres décisives avec Philippe Coutelen, Flora Elphège au CNR de Grenoble (obtention de la Médaille d’ Or) puis Christophe Poiget (1er prix à l’unanimité au CNR de Boulogne-Billancourt).
Marie-Christine Witterkoër lui fait alors découvrir l’alto avec lequel il s’épanouit : il entre l’ année suivante au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Gérard Caussé.
Invité à plusieurs reprises par l’Orchestre des Jeunes Gustav Mahler dirigé par Franz Welser-Möst, Claudio Abbado ou Seiji Ozawa, il est séduit par le symphonique.
Dès sa deuxième année au CNSM (il obtiendra l’ année suivante son DFS Mention Très Bien), il est admis comme titulaire au sein de l’ Orchestre National de France, et se produit depuis, à ce titre, sur les grandes scènes mondiales.

Il suit les enseignements du quatuor Ysaÿe (il fonde le quatuor Impresa, Premier Prix du concours de la Fnapec) et participe aux sessions de Proquartet (avec le quatuor Darius). Il joue également lors de nombreux concerts de musique de chambre dans de multiples formations et festivals.
Soucieux de développer un lien fort avec le public, il rejoint des projets originaux tels que les « Concerts de palier » de Nanterre.
Dans cet esprit, il fonde, avec Sébastien Surel, complice de longue date, l’association La Chambre d’Amis. Ils organisent ainsi plus de 30 événements au cours de 7 saisons musicales parisiennes.

Paul Radais joue sur un alto de Solférino (Mantoue, début XXe)

Il est également titulaire d’ une licence d’ Histoire, ainsi que d’ une licence de philosophie.

AURÉLIEN SABOURET
Aurélien Sabouret occupe le poste de Premier Violoncelle Solo de l’Orchestre de l’Opéra National de Paris depuis 2008.

Né dans une famille de musiciens, il a été formé par Philippe Bary au Conservatoire du 12ème arrondissement de Paris, et a poursuivi ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Jean-Marie Gamard, obtenant son diplôme en 1999.
Il s’est ensuite perfectionné à l’Université de Boston aux Etats-Unis sous les conseils d’Andrès Diaz, et a complété sa formation aux Festivals de Tanglewood et de Kneisel Hall, où il a reçu l’enseignement de grands maîtres chambristes comme Emmanuel Ax, Roman Totenberg, le Quatuor Juilliard…
En 1999, il remporte le Premier Prix du « Concours International de Cordes Heida Hermann ».
En 2001,  Aurélien Sabouret intègre l’Orchestre de Paris et restera sept ans dans cette formation. Parallèlement il mène une carrière de concertiste. Il a collaboré en musique de chambre avec le Quatuor Vogler, le Quatuor Via Nova, l’ensemble  “les Violoncelles Français”…
Il est également apparu en soliste à l’Opéra Bastille sous la direction de Seiji Ozawa et a dernièrement été invité au Japon par l’Orchestre Symphonique de Gunma.

Aurélien Sabouret a enregistré pour le label Suisse Gallo des oeuvres de Bach, Schubert, Glinka, et Richard Strauss. En 2013 il a réalisé son premier disque de sonate sous le label Bion Records, enregistrant des pièces de musique française.

Il joue sur un Violoncelle de Paul Bailly fait à Paris en 1903.