Concert lundi 10 août 2020

LES VIRTUOSES DE CHAMBRE DE COLOGNE,

Ensemble de cordes,

avec ION MALCOCI, flûte de Pan

LUNDI 10 AOÛT, 

17 H 30 et 20 H 30

Programme : 

Johann Sebastian Bach (1685 – 1750) : Concerto pour violon en la mineur BWV 1041, Allegro moderato-Andante-Allegro assai,
Gabriel Fauré (1845 -1924) : Pavane op 50 (Arr. – Artiom Kononov),
David Popper (1843 – 1913) : Danse des Elfes Op.39 (arr. – Dimitri Berezin),
Nicollo Paganini (1782 – 1840), Capriccio n°24 (solo et arr. – Ion Malcoci),
Pablo Sarasate (1804 – 1908 ) : Fantaisie sur « Carmen » de G. Bizet (solo et arr. – Artiom Kononov),
Giavanni Bottesini (1821 – 1889) : Élégie n° 1 en ré majeur (solo – Giorgi Kvilidze, arr. – Artiom Kononov),
Camille Saint-Saëns (1835-1921) : Danse Macabre Op.40 (arr. – Artiom Kononov)
Maurice Ravel (1875 – 1937) : Boléro (arr. – Artiom Konono),
Ion
Malcoci : Fantaisie Roumaine
Johann Strauss (1825 – 1899) : Ouverture de l‘opérette « La Chauve-souris » (arr. – Artiom Kononov)

 

       

BIO :

Les huit musiciens, triés sur le volet par le maître violoniste russe Artem Kononov, viennent de différents pays, et sont tous basés à Cologne. Ils se produisent sous le nom « Les Virtuoses de Chambre de Cologne » depuis 2013.
Les nombreux concerts du jeune ensemble sont accueillis avec enthousiasme par le public international et ses arrangements sophistiqués attirent l’attention des auditeurs avertis.
Les arrangements de Kononov permettent au musicien individuel de développer pleinement ses talents virtuoses, tout en créant une harmonie brillamment jouée par cet ensemble unique.
Les concerts de cette formation vivent à la fois de la variété divertissante au sein des œuvres individuelles et de la composition ingénieuse des programmes.

Vous n’avez pas besoin d’aller à l’Elbphilharmonie de Hambourg pour écouter de la grande musique classique. Vous devez juste savoir où jouent les Chambers – Les Virtuoses de Chambre de Cologne.
De l’île de Föhr en Allemagne au pied des Pyrénées, gardez les yeux ouverts et tendez l’oreille !
Non seulement dans les grandes cathédrales d’Aix-en-Provence et de Dijon, mais aussi dans des églises de village historiques à l’acoustique excellente, vous avez de temps en temps l’occasion d’assister à un concert de cet orchestre de chambre de première classe.
Suivant la devise « Si vous voulez être connu, il faut jouer partout – de l’endroit le plus grand au plus petit », l’orchestre aime découvrir les plus beaux paysages d’Europe et gâter l’auditeur avec un échantillon de ses compétences dans les plus exquis bijoux d’architecture européenne.

Artiom Kononov – directeur musical, chef créatif de l’ensemble et premier violon
Artiom Kononov est né en 1984 à Naberezhnye Chelnye, Russie. Après sept ans à l’école de musique qu’il fréquentait depuis ses 6ans, il a étudié l’art à l’école technique de sa ville natale, où il a continué à être enseigné par d’excellents professeurs.
Durant cette période, il donne de nombreux concerts en solo et participe rapidement à des concours internationaux de musique tels que le Concours Paganini (Italie), Tibor Varga (Suisse), Prague Spring (Prague) et Vaclav Huml en Croatie. Au concours de musique Diaghilev à Paris, il a remporté la première place, à Gnesinih à Moscou la troisième place.
Après avoir terminé l’école, il a fréquenté le Conservatoire de Kazan. Pendant ses études, il a joué comme soliste dans l’orchestre de chambre de la ville et les ballets classiques de l’opéra.
En 2011, il s’inscrit à la Hochschule Musik und Tanz Köln, où il poursuit son développement musical avec les meilleurs professeurs.
Depuis 2013, il est le premier violoniste de l’ensemble de chambre « Les Virtuoses de Chambre de Cologne ».

Ion Malcoci – le Paganini de la flûte de Pan

 Né le 14/10/1970 à Zimbreni en Moldavie, il a fréquenté l’académie de musique à Chisinau et y détient une chaire de professeur de flûte de pan depuis 1998. Avec Ion Malcoci, cet instrument polyvalent et traditionnel a trouvé un interprète qui est à sa hauteur. En tant qu’élève du légendaire George Zamfir, il a atteint une virtuosité et une perfection inégalée dans la flûte de pan.

Avec une brillance inimitable, il entonne sentimentalement la musique folklorique roumaine, des classiques comme Schumann et Toselli ou des pièces plus modernes d’Enescu. Il fait preuve d’un talent considérable, d’une technique formidable et d’une diligence irrépressible. Un autre génie musical a inspiré Malcoci à une véritable envolée de fantaisie. Dans les variations de Paganini sur une chanson folklorique italienne, il se présente sous une forme incomparable. Avec une brillance inimitable, il entonne les passages les plus rapides et difficiles et prouve de façon impressionnante qu’il est un musicien exceptionnellement doué.

 

Enregistrer

Enregistrer